Installer un récupérateur d’eau de pluie sur une plomberie existante

La mise en place d’un récupérateur d’eau de pluie est banalisée depuis quelques années. Ce qui a rendu le prix des équipements accessibles plus que jamais. Voilà pourquoi on peut constater une forte hausse des demandes que ce soit en ville ou dans les périphéries. Mais à quoi sert-il exactement ? Comment l’installer sur une plomberie qui existe déjà ?

Pourquoi un récupérateur d’eau de pluie ?

Le collecteur d’eau est une cuve ou une citerne destinée à récupérer l’eau de pluie afin d’alimenter une partie ou en intégralité les besoins d’une maison. Toutefois, l’eau obtenue n’est pas potable, donc son usage pour la consommation est fortement déconseillé. Cependant, elle convient parfaitement aux plantes et aux potagers, aux usages domestiques (pour la salle de bain, pour laver le linge, pour alimenter le WC…) et aux extras (lavage de voiture, pour remplir la piscine, etc.).

Avec une plomberie existante, il est tout à fait possible d’installer un récupérateur. Mais il serait plus judicieux de contacter un plombier pour réaliser le travail en bonne et due forme, pour éviter tout risque de fuite et de dommage lié à l’intervention. D’ailleurs, il procèdera à un assainissement individuel afin de rendre l’eau utilisable.

Mais comment faire l’installation ?

En effet, puisque l’eau de pluie ne peut pas être employée à la cuisine, il est essentiel de brancher l’installation de celle-ci avec l’eau du robinet, et le reste avec la cuve. C’est une action assez simple, mais qui requiert un savoir-faire et beaucoup de temps. En tout cas, choisissez un emplacement à proximité de votre plomberie pour poser la cuve pour minimiser les coûts en main d’œuvre et en équipements. Si vous avez un endroit assez spacieux, il est conseillé d’opter pour une cuve sous-terre ou enterrée. Sinon, vous pourrez également sélectionner une citerne aérienne, selon la place disponible. De toute façon, tout dépend de votre budget, car cette seconde option est plus abordable.

Mais le filtre est-il indispensable ?

Bien sûr ! Le passage de l’eau sur le toit et dans les gouttières peut le rendre insalubre. Des poussières, des végétaux, des déchets, des bactéries peuvent s’y coller. D’où l’importance d’une filtration. De nos jours, vous avez le choix entre plusieurs types de filtres, à savoir :

  • Le filtre à sédiments
  • Le filtre à cartouches
  • Le filtre à charbon actif
  • La microfiltration
  • L’ultrafiltration
  • L’osmose inverse
  • La lampe à UV

Choisissez-le donc en fonction de vos besoins et de la destination de l’eau ! En bref, n’oubliez pas de procéder à l’assainissement non collectif pour économiser.