Installation d’un modèle de récupérateur d’eau de pluie enterrée

Le récupérateur d’eau de pluie a un avantage important sur la facture d’eau : réduction des dépenses pouvant aller jusqu’à 50%. Ainsi, son installation est vivement conseillée, car le retour sur investissement est rapide. Actuellement, on distingue deux types de récupérateur : la cuve aérienne et la cuve enterrée. Dans cet article nous allons nous concentrer sur le modèle enterré !

L’essentiel à savoir avant d’opter pour un récupérateur enterré

Avant de vous décider, sachez que l’installation d’un récupérateur d’eau de pluie enterrée est assez coûteuse car elle nécessite de grands travaux d’aménagement. Préparez donc une somme assez importante. En tout cas, la destination de l’eau peut prendre deux formes différentes :

  • Soit pour usage espace extérieur
  • Soit pour usage maison et jardin

À vous de trancher sur l’option qui correspond le plus à vos attentes, car le volume de la cuve en dépend. Mais la quantité d’eau de pluie que vous pourrez collecter repose également sur plusieurs critères : la pluviosité dans votre région et la surface de votre toit.

Par ailleurs, la cuve doit être placée dans un endroit spacieux et au minimum à une distance de 1,20 m de la maison. A titre d’information, pour une installation durable, évitez les zones à fort passage et de passage de véhicule.

Quels sont les avantages d’une cuve enterrée ?

En effet, malgré l’investissement assez important, les récupérateurs d’eau enterrés présentent un réel avantage :

  • L’eau est utilisable même en période hivernale, car elle ne risque pas de geler
  • Les cuves peuvent contenir une grande quantité d’eau, pouvant dépasser les 45 000 litres pour alimenter toute une maison : toilettes, salle de bain, etc.
  • Ils conviennent pour tous les usages, car l’eau obtenue est meilleure. Elle est filtrée et est donc utilisable à l’intérieur du logement. De plus, elle est à l’abri des lumières et est stockée à température constante
  • L’installation peut être envisagée que ce soit à l’extérieur ou à l’intérieur de la maison

En tout cas, l’intervention est très complexe et nécessite l’assistance d’un expert pour réaliser une étude approfondie et pour faire l’installation (creuser le trou, poser la cuve, faire le raccordement du système…). Mais nous vous conseillons d’opter pour le béton qui est plus résistant et ne requiert pas de précautions particulières.

Mais combien prévoir ?

Comptez en moyenne 200 € pour la cuve. Ensuite, ajoutez le travail de terrassement, de plomberie et de raccordement afin de profiter de l’eau gratuite chez vous. Mais si le prestataire que vous choisissez fait tout à votre place (achat du matériel, diagnostic assainissement, main d’œuvre…), prévoyez entre 5.000 et 10.000 €. Ce chiffre peut varier d’un expert à l’autre et selon la difficulté des tâches. Mais vous bénéficierez d’un crédit d’impôt de 22% (sur le matériel) si l’intervention a été réalisée par un professionnel.